Actualités des ONG au Mali

Une marrée humaine se dresse contre toute idée de partition du Mali à travers l’appel de la Société civile

jeudi 2 octobre 2014

Pour dire non à toute velléité de division du Mali, les organisations de la société civile ne sont pas passées par quatre chemins ce jeudi 25 septembre 2014. Ils Lire la suite

Les Maliens préparent ardemment leur participation au Forum Social Africain

mardi 9 septembre 2014

Dans le cadre des préparatifs du Forum Social Africain (FSA) de Dakar, la CAD-Mali structure focale du Comité d’organisation dudit Forum prévu du 15 au 19 Lire la suite

Pourparlers inter-malien d’Alger : le haut représentant du Chef de l’Etat explique à la Société Civile la stratégie du Gouvernement

mardi 9 septembre 2014

La Salle de conférence du Gouvernorat du District de Bamako a servit de cadre ce mardi 12 aout d’une rencontre entre les organisations de la société civile Lire la suite

0 | 3 | 6 | 9 | 12 | 15 | 18 | 21

Publication du rapport d’étude sur la dégradation de l’environnement en zones minières dans la région de Kayes

La Coordination Régionale des ONG de la région de Kayes, en collaboration avec le Réseau Plaidoyer Lobbying et les CR/ONG de Sikasso et de Koulikoro, vient de publier une étude sur les conséquences environnementales de l’extraction minière dans la région de Kayes.

En effet, depuis plus d’une décennie, les cercles de Kayes et Kéniéba sont envahis par des sociétés minières qui drainent des moyens d’excavation colossaux. Parallèlement, la CR/ONG de Kayes a constaté de plus en plus de déplacement des populations autochtones, des superficies exploitées à ciel ouvert de grande dimension, un surpeuplement des contrées, un changement de comportement des villageois, une diminution (voire disparition) d’espèces des peuplements forestiers et fauniques ainsi qu’une pollution des sources d’eau.

L’enquête menée visait donc, d’une part, à recenser les dommages de cette activité économique, d’autre part, à préparer une campagne de plaidoyer au niveau local, national et international.

Les résultats de l’étude sont accablants : "l’exploitation minière moderne (industrielle) a occasionné des effets néfastes sur l’environnement dans toutes ses dimensions : La perte de superficies agricoles, la diminution des essences forestières, la réduction des zones à vocation de pâturage, la quasi inexistence de la faune sauvage, la pollution de l’air et de l’atmosphère dans les zones avoisinantes des sites miniers, etc. …"

Sur la question de la pollution de l’eau, l’information n’est partagé qu’entre la Direction Nationale de Hydraulique et aux sociétés minières, les populations locales n’ayant pas accès à ces informations.

De surcroit, le contenu des contrats d’exploitation minière entre l’Etat et les sociétés minières est inconnu. Aucun service régional (même la Direction régionale des mines et de la Géologie) n’en dispose. L’étude affirme que les sociétés minières investissent « beaucoup » plus dans les activités socio-économiques mais peu dans la Gestion des Ressources Naturelles. Selon la CR/ONG de Kayes, il est donc urgent que ces sociétés s’intéressent de façon prioritaire aux actions environnementales et travaille de concert avec les collectivités territoriales et les élus locaux.

L’étude appelle donc au respect des conventions internationales sur le sujet signées par le Mali et à l’implication des autorités dans l’espace de concertation ITIE (Initiative pour la Transparence des Industries Extractives) qui permettrait d’approfondir l’analyse et la discussion relatives à la gestion des recettes tirées de l’exploitation des mines.

L’étude conclue en posant la question suivante : « l’utilisation rationnelle des revenus de l’or n’est-elle pas une nécessité de nos jours afin de mieux servir le peuple malien ?"

Retrouvez l’intégralité du rapport d’étude ci dessous.